dimanche, juillet 22, 2007

Double ballade

Pour ce, aimez tant que voudrez,
Suivez assemblées et fêtes,
En la fin ja mieux n'en vaudrez
Et n'y romperez que vos têtes ;
Folles amours font les gens bêtes :
Salmon en idolatria,
Samson en perdit ses lunettes.
Bien heureux est qui rien n'y a !

Orpheüs le doux ménétrier,
Jouant de flûtes et musettes,
En fut en danger du meurtrier
Chien Cerbérus à quatre têtes ;
Et Narcissus, le bel honnêtes ,
En un parfond puits se noya
Pour l'amour de ses amourettes.
Bien heureux est qui rien n'y a !

Sardana, le preux chevalier
Qui conquit le règne de Crètes,
En voulut devenir moulier
Et filer entre pucelettes ;
David le roi, sage prophètes,
Crainte de Dieu en oublia,
Voyant laver cuisses bien faites.
Bien heureux est qui rien n'y a !

Amon en vout déshonourer,
Feignant de manger tartelettes,
Sa soeur Thamar et déflourer,
Qui fut chose mout déshonnêtes ;
Hérode, pas ne sont sornettes,
Saint Jean-Baptiste en décola
Pour danses, sauts et chansonnettes.
Bien heureux est qui rien n'y a !

De moi, pauvre, je veuil parler :
J'en fus battu comme à ru teles,
Tout nu, ja ne le quiers celer.
Qui me fit mâcher ces groselles,
Fors Catherine de Vaucelles ?
Noël, le tiers, ait, qui fut la,
Mitaines à ces noces telles !
Bien heureux est qui rien n'y a !

Mais que ce jeune bacheler
Laissât ces jeunes bachelettes ?
Non ! et le dût-on brûler
Comme un chevaucheur d'écouvettes.
Plus douces lui sont que civettes ;
Mais toutefois fol s'y fia :
Soient blanches, soient brunettes,
Bien heureux est qui rien n'y a !

François VILLON, ex. Le Testament

Humeur: apaisée
Bande son: Isobel Campbell

15 commentaires:

DAD a dit…

Que nous en faisons
De telles manières
Et douces et fières,
Selon les saisons!

En champs ou maisons,
Par bois et rivières,
Que nous en faisons
De telles manières!

Un temps nous taisons,
Tenant assez chères
Nos joyeuses chères,
Puis nous apaisons.
Que nous en faisons!

Anthä a dit…

Ah ça y est j'ai trouvé! Charles d'Orléans! Teulé ne l'a pas arrangé dans le roman, héhé.

Comment ça bravo les moteurs de recherche? La culture, mes amis! :-p

ThanKwee-Anajo a dit…

Ouf! Je ne suis pas assez balaize pour comprendre ce poême!

DAD a dit…

Comment ça ? Kiséki Charles d'Orleans?
C'est du Villon ce que je t'ai mis !

Anthä a dit…

Ah non, lorsque j'ai recherché la ballade, j'ai fréquemment trouvé Charles d'Orléans (oui je l'avoue, merci les moteurs de recherche, héhé). Et rappelle toi, Jean Teulé le décrit comme un bon gros duc tout mignon qui fait de la petite poésie gentillette, et qui recueille Villon sous son aile. Villon qui finira par lui piquer son gros livre auquel il tient tant et dans lequel il avait consigné toute sa poésie préférée de bon gros Duc romantique!

Anthä a dit…

Thankwee, la ballade se résume bien si l'on retient le vers "Folles amours font les gens bêtes" et l'envoi (le vers récurrent à chaque fin de strophe) "Bien heureux est qui rien n'y a". Villon énumère les illustres personnages qui ont été perdus par la passion et conclut en disant que le plus heureux finalement est celui qui est épargné par la folie du grand amour.

DAD a dit…

Je suis surpris... Moi , j'ai ça dans un bouquin qui s'appelle "oeuvres complètes de François Villon".
Mais bon....
Fait attention à propos de Teulé....
Ce n'est qu'un roman. Donc Historiquement parlant...
Faut pas s'y fier...
Ces 2 là ne se sont peut-être jamais rencontrés....

Anthä a dit…

Oui je sais très bien que Teulé romance énormément, mais Villon a passé un certain temps chez Charles d'Orléans, et ce manuscrit existe (ce qui n'est sans doute pas vrai, je l'accorde, c'est que Villon l'ait volé), on y trouve même quelques oeuvres de Villon. Et la preuve de leur rencontre reste la participation du poète au concours organisé par le duc pour lequel il écrit la ballade dont j'ai oublié le nom, et où il dit qu'il meurt de soif auprès d'une fontaine.

Et attention, Jean Teulé détourne beaucoup les évènement réels au profit de la fiction, mais ne les dénature jamais! Tout est documenté, pour preuve la bibliographie qui se trouve à la fin. J'ai lu pas mal de petites biographies du poète après le roman, tant il m'avait plu, et tant j'étais curieuse justement de savoir à quel point l'auteur avait brodé. Et ben j'ai été très surprise de constater que la plupart des évènements sont aussi dans les biographies officielles. Ce sont la psychologie des personnages, et les détails les plus pointus qui y ont un impact qui sont évidemment romancés.

DAD a dit…

C'est la base du roman Historique...^^
Mais quelque fois, ça déconne un peu.
Il y a un romancier assez célèbre qui habite non loin de chez moi (Michel Peyramaure, pour ne pas le citer!), qui m'a bien fait sourire. Il décrit son héros qui va partir pour les croisades, mangeant du pain de maïs...
Le maïs vient des Amériques....
(pouffades de rires moqueurs). Quelle burne ce Peyramaure !^^
Je plaisante. Il n'est pas si mauvais que ça.

DAD a dit…

Le coureur cycliste Vinokourof (dit "Vino" pour les fans) vient de se faire éjecter du tour de France pour dopage.
Moralité: IN VINO VERITAS...
J'aurai pu travailler au canard enchaîné si j'aurai voulu....

Anthä a dit…

Hé peut-être que là est le secret! Sont héros s'est fait piquer le maïs par des indiens d'Amérique en vacances et c'est pour ça que n'ayant plus rien à perde, il décide de partir pour les Croisades.

Et t'as envoyé ton CV au canard? Tiens pourquoi t'essaierais pas de nous imaginer un petit dessin pour illustrer ta maxime? Ca pourrait être rigolo! ^^

DAD a dit…

Je laisse passer la faute d'orthographe ?
Ouaiiiihhhh.... C'est ça.....
Erreur de frappe com d'hab.....
J'vais t'croire tiens !

DAD a dit…

Je laice pacé la fote d'aurtografe ?
Ouai! Sé sa !
Et reur de frape kom dab...
J'vé tkroire tien !

Anthä a dit…

Bin wi airreure de frappe. Sa peu arivé, hein? Sa veu pa dir kon é kon, mm si sa en done l'air.

Alor TG oké?

Anthä a dit…

Et fé gaffe paske j'TKC